Je vous offre un agenda que je me suis créée en fonction de mes besoins. Il était compliqué de jongler entre mon agenda personnel et l’agenda de ma structure, j’ai donc combiné les deux en y ajoutant une gestion des priorités. Comme il y a deux agendas en un, ça fait un gros pavé, je l’utilise donc sur 4 mois, ce qui me permet aussi de continuer de le perfectionner à chaque fois. Je l’ai déjà testé une première fois, celui-ci est donc le deuxième agenda. Je vous offre cette semaine l’agenda allant du mois d’octobre 2017 à janvier 2018. Il est prévu pour pouvoirRead More →

Il y a quelques mois, je me suis rendue compte que je faisais un burnout. Pas le burnout qu’on utilise comme explication quand on est un peu fatigué et qu’on en a marre. Burnout = dépression qui a pour cause un trop plein de stress causé par le travail et la vie quotidienne. Pendant un peu plus d’un an, je me suis glissée dans cet état petit à petit. Plus rien ne me donnait vraiment de plaisir, je faisais de moins en moins de blagues, je riais de moins en moins, je disais de plus en plus à Jordan que j’allais tout arrêter, plus rienRead More →

Comme expliqué dans cet article, il est préférable de limiter l’entrainement de la souplesse seule. Cet article avait généré pas mal de questions. Les définitions étant posées, voici donc rapidement quelques éclaircissements sur certains points. – La souplesse n’est pas mauvaise, mais un des ingrédients d’une mobilité fonctionnelle, c’est à dire utile. La souplesse seule, passive donc, est inutilisable car elle ne permet pas de produire de mouvement. Pour exemple, un nouveau né est très très souple mais ne tient pas debout, car aucune force ne peut être produite et il n’a pas de contrôle nerveux sur ces amplitudes. Il n’est donc pas mobile puisqu’ilRead More →