Que faire Après une Blessure ?

C’est LA question après s’être blessé(e) : que dois-je faire maintenant ?

La réponse s’articule en 5 étapes : Je passe un/des examen(s), Je me soigne, je passe par la rééducation, je réhabilite mon corps à l’effort que mon quotidien et mon sport demande et enfin je peux de nouveau m’entrainer comme avant.

Je Passe des Examens

Avant toute chose : aller voir un thérapeute. Facebook, c’est comme Doctissimo, vous y trouverez pleins d’opinions. Untel a le même problème et ça vient de là, untel a la même chose et ça vient d’autres choses… C’est peut-être bien pour se rassurer (ou pas), se sentir moins seul(e) ou avoir une ou deux pistes, mais ce n’est pas un diagnostique. Vous pensez avoir une déchirure, une élongation, une fracture ou une inflammation ? Il faut demander des examens à votre médecin : radiographie, échographie…etc.
Une chose : une déchirure ne se voit pas à l’œil à moins d’avoir la vision rayon X de Superman (un hématome peut provenir de plusieurs causes). Elle ne se sent pas toujours au toucher non plus. Parfois, une blessure en cache une autre. Une imagerie est donc le meilleur moyen d’être sûr et de savoir exactement où c’est et comment ça se passe à l’intérieur.

Si vous n’êtes pas sûr de ce que vous avez comme blessure, vous ne pourrez pas vous soigner de façon optimale. Vous devez connaître la pathologie avant de trouver le remède.

Je Me Soigne

Une fois que les examens ont confirmé le type de blessure, je vous conseille de vous tourner vers le thérapeute le plus apte à vous dire quoi faire (un bon médecin du sport ou un médecin spécialisé dans l’articulation en question par exemple). N’hésitez pas à demander des retours de personnes qui ont pu être patients si vous le pouvez, les thérapeutes n’ont pas tous de bons résultats pour toutes les problématiques.

A partir de là, il faut suivre les instructions. Surtout, si vous n’avez plus mal, ce n’est pas parce que la blessure est guérie. Votre blessure est en phase de guérison et votre système nerveux pense que ce n’est plus la peine de vous avertir à tout moment.

Je Passe par la Rééducation.

Une fois les instructions bien suivies pour aider votre corps à réparer la blessure, le thérapeute vous dira si c’est OK pour commencer la rééducation. Là aussi il faut bien choisir son thérapeute. De préférence, pas un thérapeute qui vous laisse tout(e) seul(e) pendant 20 minutes pour faire du vélo (vous pourriez le faire chez vous et pour moins cher au final…).

Pendant la rééducation, ne recommencez pas à vous entrainer là où il y a eu la blessure, à moins que vous trouviez ça fun d’y repasser. Chaque chose en son temps.

Vous pouvez aussi voir des thérapeutes différents pendant votre rééducation. Il y a aussi de bonnes choses à prendre dans les médecins parallèles en complément.

Je réhabilite mon corps à l’effort que mon quotidien et mon sport demande.

Ça c’est la partie entre la thérapie et l’entrainement. Si vous vous êtes blessé(e), ce n’est pas pour rien. Il va falloir renforcer la zone concernée pour que ça n’arrive plus. C’est là qu’il y a un intérêt à avoir accès à un(e) spécialiste de la réhabilitation et/ou de la mobilité fonctionnelle, ce que Jordan fait désormais par exemple (voir CET ARTICLE). Certains coachs sportifs peuvent proposer cette approche, je vous conseille de vous renseigner pour trouver la personne qui saura vous faire passer ce cap. C’est une étape très Très TRÈS importante.

Et pourtant c’est une étape très souvent négligée. Et après, BOUM ! Re-blessure. Et parfois en pire. Au fil des mois, des années, ça ne s’améliore pas. Si c’est votre cas, c’est parce que vous oubliez très certainement cette étape.

Pendant la phase de réhabilitation, vous pouvez vous entrainer de nouveau en plus des exercices adaptés pour renforcer votre corps. Cependant, il va falloir reprendre du début pour être sûre de ne pas retomber dans le piège qui vous a valu votre blessure. Ce sera le bon moment pour reprendre toutes les techniques avec votre compréhension actuelle et pour approfondir vos bases.

Attention, une règle d’or : il ne faut jamais que ça fasse mal.

Je m’entraine à nouveau.

Ça y est, votre corps est guéri et a été renforcé par les exercices de réhabilitation. Les professionnels sont tous d’accord avec ça. Enfin, vous pouvez vous entrainer avec la même intensité qu’avant.

Maintenant, il faut continuer à renforcer votre corps avec des exercices en plus de vos entrainements classiques. Il vaut mieux garder les bonnes habitudes, on ne change pas une équipe qui gagne 🙂

Conclusion

Il vaut mieux ne pas faire toutes ces étapes seul(e) et être suivi(e) par des professionnels aptes à vous accompagner pendant tout ce processus. Si ce n’est pas possible, n’hésitez pas à demander à votre kiné des exercices à faire chez vous après rééducation et à écouter le plus possible votre corps afin d’avancer dans une progression saine pour lui.

C’est long mais nécessaire si vous ne voulez pas finir avec un corps de 60 balais alors que vous n’en aurez que 30 ou 40. Plus nous faisons de la performance, plus nous devons aussi faire de la maintenance.

Pour finir, si vous avez des problèmes depuis plusieurs mois ou années, il n’est jamais trop tard pour faire quelque chose.

Lydie Antonucci

Lydie Antonucci

Passionnée par les mouvements du corps et les sports au poids de corps, enseignante de Pole Sports, je recherche, je partage et je donne des cours et des stages pour participer à notre évolution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *